Nouvelles locales

Nouvelles globales

    Nouvelles globales

    Pour « sauver le climat », préparons un holocauste nucléaire
    vendredi 23 septembre 2022

    Ne soyez plus « écologiste », encore moins anti-nucléaire : c’est ringard. Soyez pour la science, les industriels et le progrès ; soyez « pour le climat ».
    Ce vendredi, à Lille et partout en France, les jeunes de Fridays for future associés aux Jeunes écologistes d’EELV appellent à la grève, « pour le climat ». Nul doute que leur couverture médiatique dépassera leur mobilisation véritable, et que les organisations politiques ne se ruent pour les récupérer. Que « nos dirigeant.es successifs n’aient pas été à la hauteur de la crise à surmonter », comme dit leur tract, c’est indiscutable. Que « les leaders économiques et politiques [...] investissent massivement pour la transition écologique », c’est malheureusement ce qu’ils font déjà. Non seulement ils ne régleront pas le « problème du climat », mais ils vont y ajouter d’autres calamités, notamment la dictature de la technocratie nucléaire sur notre survie. Voyez donc ci-dessous cette liste de dirigeants « engagés pour le climat », et plus que jamais anti-écologistes.

  • Amalgamer « transition numérique et écologique », soutenir qu’il faut jeter davantage d’huile sur le feu et accélérer encore cette mutation machinale qui a embrasé le monde pour éteindre l’incendie, c’est insulter de toute sa morgue les victimes de la fournaise.
    En attendant la traduction des coupables devant le tribunal de l’histoire, ce sont les innocents que la justice immanente frappe indistinctement : forêts, glaciers, animaux et simples Terriens, vivant par choix ou par naissance à l’écart du Cauchemar climatisé (Henry Miller, 1945).
    Voici quelques éléments du réquisitoire dressé par Pièces et main d’oeuvre à propos de la récente visite de Macron et de la nouvelle pluie de milliards déversée sur la nouvelle fabrique de puces de STMicroelectronics.

  • La Quadrature du net (QDN), association « pour un Internet libre, décentralisé et émancipateur » (tendance « RGPD »), était dans le Nord avec sa « Caravane de la Technopolice », afin d’alerter les citoyens sur les technologies de surveillance de masse dans l’espace public, et de lancer contre celles-ci une plainte collective. Quoi que prétendent la QDN et ses experts, l’« Internet libre » et le « numérique inclusif » ne seront jamais qu’un oxymore et un pléonasme. Examen d’une escroquerie en association citoyenne.

Histoire & Culture

  • Renaissance, Eldorado, Utopia... Lille aime décidément le XVI° siècle, ce siècle même où germèrent les premières conceptions utopiques – que ce soit l’Utopie de Thomas More ou la Cité du soleil de l’Italien Tommaso Campanella. A-t-on affaire à une récupération fallacieuse des idéaux utopiques ? Ou y a-t-il à l’arrière-plan un projet cohérent ? Qu’est-ce qui, chez ces premiers utopistes, inspire tant Martine Aubry et Lille 3000 ?

  • Si l’Angleterre est à compter des années 1760 le « lieu classique du capitalisme » (Marx) ; la Belgique est au XIX° siècle la deuxième puissance industrielle du monde. Mêmes révoltes et mêmes résistances ouvrières contre cette même « révolution ». Les travailleurs belges multiplient les bris de machines jusqu’à donner le coup d’envoi de la Révolution nationale, en 1830. Un pays né d’une révolte « luddite » ?